Diplôme National du Brevet

Objectifs

Délivré par un jury, le brevet est un diplôme qui atteste les connaissances acquises en fin de collège.

Le brevet ne conditionne pas l'accès à une classe supérieure en fin de troisième.

 

Modalités d'attribution

Élèves des établissements publics et privés sous contrat

Sont désormais pris en compte pour l'attribution du diplôme national du brevet :

  • un examen écrit qui comprend trois épreuves : français, mathématiques, histoire-géographie - éducation civique (coefficient 2 pour chaque épreuve)
  • une épreuve orale d’histoire des arts passée au sein de l’établissement (coefficient 2)
  • les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l'année en classe de troisième : toutes les disciplines sont concernées sauf l’histoire-géographie-éducation civique, qui est déjà évaluée à l’examen. Total des coefficients : 10 ou 11 selon la série.
  • la validation de la maîtrise des compétences du socle commun
  • pour l'enseignement optionnel facultatif, les points supérieurs à la moyenne de 10 sur 20 obtenus en latin, grec, langue étrangère ou régionale, découverte professionnelle de trois heures. Ils s'ajoutent au total des points dans les autres disciplines.

Pour obtenir le diplôme national du brevet, il faut la moyenne sur l’ensemble des notes et la validation du socle commun.

Les mentions "bien" et "très bien" permettent, sous certaines conditions, de bénéficier de bourses au mérite.

Candidats individuels

  • élèves scolarisés au delà de la classe de troisième
  • élèves de troisième de l'enseignement privé hors contrat
  • adultes non inscrits à une préparation au brevet dans un établissement

L'examen comporte six épreuves. Quatre sont obligatoires :

  • français
  • mathématiques
  • histoire-géographie-éducation civique
  • langue vivante étrangère

Selon la série, l'élève choisit deux autres épreuves parmi les disciplines suivantes : physique-chimie ou sciences et technologie, sciences de la vie et de la Terre ou prévention santé environnement, enseignements artistiques (arts plastiques ou éducation musicale).

Élèves en situation de handicap

Tous les élèves en situation de handicap peuvent bénéficier d’aménagements selon les dispositions prévues par la circulaire du 3 août 2015 relative aux aménagements des examens et concours de l'enseignement scolaire pour les candidats présentant un handicap.

Pour les élèves handicapés des établissements nationaux et départementaux publics relevant du ministère chargé des affaires sociales, les résultats scolaires peuvent être évalués dans un nombre restreint de disciplines, en dehors du français et des mathématiques, obligatoirement évalués.

Adultes qui se préparent à l'examen dans le cadre de la formation continue

Pour les résultats de contrôle continu entrant dans le décompte des points, les candidats adultes en formation choisissent deux disciplines parmi celles enseignées en troisième. Elles sont évaluées en plus du français, des mathématiques et de l'histoire-géographie-éducation civique, épreuves d’examen.

Sections internationales

Une organisation particulière est prévue pour les élèves des sections internationales et des établissements franco-allemands :

  • les mêmes épreuves écrites que les autres candidats
  • une épreuve orale d’histoire des arts passée en établissement comme les autres candidats
  • deux épreuves orales passées au sein de leur établissement et portant l’une dans la langue de la section ou l’allemand pour les établissements franco-allemands, l’autre dans la discipline non linguistique (coefficient 1 pour chaque épreuve)

Sections bilingues français-langue régionale

Les candidats des sections bilingues français-langue régionale ont la possibilité de composer en français ou en langue régionale, lors de l'épreuve d'histoire-géographie-éducation civique.

Enseignement agricole

Les candidats des classes de troisième de l'enseignement agricole se présentent à la série professionnelle du diplôme national du brevet.

À compter de la session 2013

Le DNB comporte désormais deux séries : la série générale et la série professionnelle

De nouvelles définitions des épreuves écrites entrent en application en français, mathématiques, histoire-géographie-éducation civique ; les principales modifications sont :

  • en français, une dictée plus longue (600 à 800 caractères), deux sujets de rédaction au choix, un questionnaire de compréhension du texte qui fait plus appel aux capacités d’interprétation et de réaction personnelles des candidats, qui n’est plus obligatoirement structuré en rubriques titrées et qui peut comporter des questions à choix multiple
  • en mathématiques, la structuration de l'épreuve autour d'exercices indépendants et la présence d'au moins une tâche exigeant une prise d'initiative
  • en histoire-géographie-éducation civique, chacune des trois disciplines fait l’objet de questions et exercices obligatoires qui composent le sujet. Ces exercices sont de nature variée, y compris d’ordre cartographique. L’exercice du paragraphe argumenté est remplacé par des questions dont l’une appelle un développement construit. Les candidats composent directement sur le sujet qui leur est remis : des espaces de longueur adaptée sont prévus

Épreuves de français et d’histoire-géographie-éducation civique : découvrir les "Annales zéro" illustrant les nouveaux types de sujet sur Éduscol

  • La note d'EPS figurant dans le contrôle continu pris en compte pour l’attribution du DNBévolue : c’est la moyenne des notes obtenues sur trois activités physiques sportives et artistiques
  • De nouvelles modalités d'attribution du DNB "option internationale" et "option franco-allemande" entrent en vigueur.

Évolutions du diplôme national du brevet

Les principales nouveautés du brevet

  • L’évaluation des huit composantes du socle commun de compétences, de connaissances et de culture entre dans le calcul des points pour l’obtention du DNB
  • La physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre et la technologie sont désormais évaluées lors d’une épreuve terminale.
  • 8 heures d’épreuves écrites contre 7 heures aujourd’hui.
  • Une épreuve orale portant sur un sujet abordé par l’élève dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou de l’un des parcours (Avenir, citoyen, éducation artistique et culturelle).
  • Une cérémonie républicaine de remise des diplômes aux élèves.

Trois épreuves

Deux épreuves écrites

La première épreuve porte sur les programmes de français (3h), d'histoire-géographie-enseignement moral et civique (2h)

  • Une thématique commune
  • Une première partie (3 heures) consacrée aux compétences d’analyse et de compréhension de documents et de maîtrise de différents langages
  • Une seconde partie (2 heures) dédiée à la maîtrise orthographique de la langue écrite et à la capacité de rédiger
  • Des questions identifiées pour chaque discipline
  • Un travail de rédaction en mode narratif ou argumentatif
  • Une dictée et un exercice de réécriture

La deuxième épreuve porte sur les programmes de mathématiques (2 heures) et de sciences expérimentales et de technologie (1 heure)

  • Une thématique commune
  • Des questions identifiées pour chaque discipline
  • Un exercice de programmation informatique, en lien avec les nouveaux programmes de mathématiques et de technologie.
  • Un tirage au sort détermine, à chaque session, les deux disciplines sur les trois (physique-chimie, SVT, technologie) qui font l’objet d’épreuves.

Une épreuve orale

Une nouvelle épreuve orale de 15 minutes (10 minutes d’exposé et 5 minutes d’entretien)

  • La maîtrise de la langue au cœur de cette nouvelle épreuve : la qualité de l’expression orale vaut pour la moitié des points.
  • Des collégiens impliqués : l’élève présente un projet interdisciplinaire qu’il a conduit dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours d’éducation artistique et culturelle, Avenir et citoyen. L'élève choisit le projet qu’il souhaite présenter ; l’évaluation du travail fait et des connaissances acquises dans le cadre du projet vaut pour la moitié des points.
  • De nouvelles compétences évaluées, adaptées aux exigences de la poursuite d’études et du monde actuel : expression orale, conduite de projet, travail en équipe, autonomie.

Le brevet : avant / après

À partir de 2017

L'évaluation du socle commun représente 400 points.

La maîtrise de chacune des huit composantes du socle commun est appréciée lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :

  • Maîtrise insuffisante (10 points)
  • Maîtrise fragile (25 points)
  • Maîtrise satisfaisante (40 points)
  • Très bonne maîtrise (50 points)

Les épreuves de l'examen représentent 300 points.

  • Le français, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique sont évalués sur 100 points
  • Les mathématiques, les SVT, la physique-chimie et la technologie sont évaluées sur 100 points
  • L’épreuve orale est évaluée sur 100 points

Des points supplémentaires sont accordés aux candidats ayant suivi un enseignement de complément selon le niveau qu'ils ont acquis à la fin du cycle 4 au regard des objectifs d'apprentissage de cet enseignement :

  • 10 points si les objectifs d'apprentissage du cycle sont atteints
  • 20 points si les objectifs d'apprentissage du cycle sont dépassés

L’élève est reçu s’il cumule 350 points sur les 700.

Il obtient la mention :

  • assez bien s’il cumule plus de 420 points
  • bien s’il cumule plus de 490 points
  • très bien s’il cumule plus de 560 points


     

Actuellement

Le contrôle continu représente 200 points.

On additionne les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l’année en classe de 3e dans l’ensemble des disciplines à l’exception de l’histoire- géographie : français, mathématiques, LV1, LV2, SVT, physique-chimie, arts plastiques, musique, technologie, EPS.

L’élève doit par ailleurs attester de sa maîtrise de l’ensemble des domaines du socle commun pour obtenir le diplôme national du brevet (livret personnel de compétences.)

L'examen final représente 160 points.

  • Le français sur 40 points
  • Les mathématiques sur 40 points
  • L’histoire-géographie-enseignement moral et civique sur 40 points
  • L’histoire des arts sur 40 points

L’élève est reçu s’il cumule 180 points sur les 360 et s’il a obtenu la validation de la maîtrise des compétences du socle commun.

Il obtient la mention :

  • "assez bien" s’il cumule plus de 216 points
  • "bien" s’il cumule plus de 252 points
  • "très bien" s’il cumule plus de 288 points