Accompagnement Educatif

Aide au devoirs

L'aide aux devoirs du collège de l'Etang de l'Or permet à l'élève de bien organiser son travail hebdomadaire, de favoriser sa concentration et de devenir autonome. Sur un ou plusieurs trimestres, les professeurs et assistants d'éducation aident votre enfant à faire ses devoirs et lui apportent les méthodes de travail essentielles au collège.

Leçons apprises, exercices correctement faits, explications détaillées, l'aide aux devoirs permet aux enfants de gagner en autonomie et d'apprendre à bien gérer leur temps séance après séance.

Pour plus d'informations sur l'aide aux devoirs ou pour toutes autres formules, contactez le professeur principal de votre enfant pour définir la solution d'aide aux devoirs qui correspond le mieux à celui-ci.

Sommaire

  1. Finalités et objectifs
  2. Présentation générale du dispositif
  3. Rôles et fonctions des différents personnels
  4. Repères et préconisations pédagogiques
  5. Les conditions matérielles juridiques et financières
  6. Ressources utiles

Finalités

Assurer en toute équité à chaque élève, quelque soit son milieu familial, l'encadrement de son travail personnel, l'épanouissement par la pratique du sport et l'ouverture au monde de l'art et de la culture, nécessaires au bon déroulement de sa scolarité.

Contribuer à l'égalité des chances en permettant à tous les enfants et tout particulièrement à ceux qui ne peuvent profiter d'un entourage familial de bénéficier :

  • D'une aide éducative et pédagogique complémentaire aux heures de cours en dehors du temps scolaire.
  • D'une aide et d'un accompagnement aux devoirs et aux apprentissages des leçons
  • D'un soutien et d'un approfondissement dans les méthodes de travail et dans les apprentissages
  • D'un enrichissement culturel et d'un épanouissement personnel grâce à des activités artistiques et culturelles
  • D'une offre d'accès à des ressources qui ne sont pas toujours disponibles à la maison.

Objectifs

  • Renforcer l'acquisition des savoirs ainsi que les processus d'apprentissages dans un projet pédagogique et éducatif global au sein d l'établissement.
  • Valoriser les capacités des élèves et stimuler leur motivation par différentes approches disciplinaires ou culturelles
  • Favoriser l'accès des élèves aux techniques usuelles de l'information et de la communication et permettre une utilisation riche et variée des outils numériques. L'Environnement Numérique de Travail est un instrument au service de l'accompagnement éducatif
  • Faciliter l'expression orale en langues vivantes
  • Donner la plus grande ouverture et le meilleurs accès aux informations aux savoirs et à la culture

Présentation générale du dispositif : Mise en place

A la rentrée scolaire 2008, il concerne les écoles élémentaires de l'éducation prioritaire situées en RAR ainsi que tous les collèges publics ou privés de l'Académie.

→ A qui s'adresse t il ?

A tous les élèves volontaires, quel que soit leur niveau scolaire, et en réponse à la demande des familles. Dans ce domaine, une attention particulière sera accordée aux élèves en difficulté souvent absents et qui ne trouvent pas dans leur entourage ou au quotidien l'encadrement nécessaire à leur travail personnel. La qualité de la communication et celle des liens tissés avec les familles constitue un gage de leur investissement et de leur collaboration.

→ Quand ? Où ?

Les activités se déroulent en fin de journée, dans ou hors de l'établissement, suivant l'activité proposée, pour une durée indicative de deux heures, quatre jours par semaine, tout au long de l'année.

→ Pourquoi ?

Mettre en œuvre un accompagnement dans trois domaines pédagogiques et éducatifs :

L'aide aux devoirs et aux leçons
Pour réaliser les exercices et les devoirs pour le collège demandés par les professeurs.
Pour trouver une aide permettant de surmonter un obstacle ou pour approfondir le travail déjà réalisé.

Les activités sportives
Pour s'initier à différentes activités sportives.
En complément des heures hebdomadaires d'éducation physique, elles peuvent se situer dans le prolongement des activités de l'association sportive du collège ou s'inscrire dans le cadre d'un projet en partenariat avec la Direction de la Jeunesse et des Sports.

Les pratiques artistiques et culturelles
Pour s'initier à toutes les formes de l'art et de la culture dans le prolongement des heures de cours ou des ateliers de pratique artistique, au sein ou en dehors de l'établissement, avec ou sans partenariat, en vue de réalisations concrètes issues de pratiques actives.

→ Avec qui ?

Des personnels d'enseignement, d'éducation ou de documentation

  • Des enseignants volontaires des premier et second degrés
  • Des Conseillers Principaux d’Éducation
  • Des assistants d'éducation
  • Des assistants pédagogiques
  • Des assistants de vie scolaire
  • Des assistants et vacataires étrangers pour la pratique des langues vivantes
  • Des intervenants extérieurs

Rôles et fonctions des différents personnels

→ A l'échelon départemental

L'IA-DSDEN : garant des orientations ministérielles
Pilote du dispositif départemental, il informe, impulse et valide les projets, répartit les moyens.
Les établissements lui rendent compte de la mise en œuvre des projets et des résultats obtenus.

  • Dans les EPLE

L'équipe de direction : pilote du dispositif
Elle met en place le dispositif dans le respect des textes d'orientations et de la réglementation en vigueur. Elle élabore en concertation avec la communauté éducative un projet intégré à la politique pédagogique et éducative de l'établissement. Elle organise les activités, sollicite la participation des personnels et recrute au besoin des intervenants extérieurs. Elle crée les contacts et coordonne les liens entretenus avec les familles et les partenaires extérieurs dans un souci de complémentarité et pour maintenir ou développer les modes de collaborations adaptés au respect des compétences de chacun.

Les enseignants : garants de la pédagogie et des apprentissages
Sur la base du volontariat ils interviennent dans tous les domaines d'activités en fonction du projet. Par le biais du conseil pédagogique ou d'autres instances de réflexion, ils définissent collectivement les principes pédagogiques qui conduisent aux choix des méthodes et qui garantissent la cohérence des pratiques selon les personnels concernés. Ils peuvent jouer le rôle pédagogique d'accompagnement entre les différents intervenants non enseignants.

Les personnels non enseignant : accompagnateurs et relais
Ils relaient le travail des enseignants en se portant garant de l'application des consignes et des méthodes préconisées. Ils assurent le suivi des élèves, et parla transmission régulière d'informations, font le lien avec les enseignants Ils sont des interlocuteurs privilégiés des familles.

Les élèves : acteurs privilégiés
Destinataires de ce dispositif, ils en sont aussi des acteurs privilégiés : leur motivation, leur assiduité, et leur choix d'activités seront déterminants dans les résultats obtenus. C'est pourquoi, importe de les solliciter et les guider de façon à pouvoir valoriser rapidement leur réussite et ses effets.

  • Hors de l'EPLE

Les partenaires extérieurs : partenaires dans la cohérence du lien social
Issus des collectivités territoriales ou des réseaux associatifs, ils s'inscrivent dans la logique du dispositif de manière complémentaire en apportant toutes leurs ressources et leurs compétences ; ils contribuent au développement de ces actions, permettent l'enrichissement du dispositif et accroissent ainsi les services rendus aux élèves.

Les parents : partenaires, responsables, et premiers éducateurs de leurs enfants
Interlocuteurs privilégiés pour l'ensemble de la communauté éducative, leur implication dans ce dispositif, comme l'importance donnée à la communication et la qualité des relations entretenues sont déterminantes dans le processus de réussite engagé auprès de l'élève. L'école après les cours, offre un moyen de renforcer la cohérence et la convergence de l'action entre l'éducation nationale et l'encadrement familial.

Repères et préconisations pédagogiques

Place et importance du travail personnel des élèves
Le travail personnel de l'élève est un facteur indispensable au bon déroulement et à la réussite des apprentissages disciplinaires. Il contribue ainsi au développement d'un ensemble de compétences inscrites dans le Socle commun.

Dans quelles conditions l'accompagnement éducatif favorise-t-il les apprentissages des élèves et contribue-t-il à la réussite de leur parcours scolaire ?

Quelques principes généraux : continuité, complémentarité, cohérence.

→ La continuité des enseignements

L'aide au travail scolaire, et en particulier l'aide aux devoirs, s'inscrit dans une démarche d'accompagnement, de facilitation ou d'approfondissement des apprentissages. Elle ne doit pas se confondre avec un travail supplémentaire. Elle doit être conçue de manière à rendre raisonnable la quantité de travail demandé aux élèves. Sa mise en œuvre appelle une réflexion interdisciplinaire sur le temps, le volume et la nature du travail exigible et exigé pour un élève de collège, en fonction de son niveau de classe, sur la fréquence et l'amplitude des devoirs, ainsi sur le rythme et l'équilibre hebdomadaire ou mensuel. Le conseil pédagogique a vocation à être saisi de ces questions.

Si le processus d'apprentissage constitue un continuum, il existe une différence de nature entre le temps passé en cours, pendant lequel l'élève découvre et s'approprie de nouvelles notions ou concepts, et le temps passé après le cours où l'élève, grâce à un travail personnel, fait davantage appel à ses capacités de mémorisation, à l'entraînement par des exercices d'application. Cela renvoie aux différents principes et modalités de travail qui concernent la mise en cohérence des méthodes pédagogiques, ainsi que des objectifs affichés.

→ La complémentarité des démarches

Afin de donner toute son efficacité à cet accompagnement scolaire, les professeurs peuvent au sein du conseil pédagogique construire la complémentarité des démarches :

- Concourir aux mêmes objectifs de connaissances et de compétences en fonction des différents domaines d'activités :
par exemple construire un parcours visant des connaissances et des compétences qui permettent à chaque élève de fréquenter les ateliers concernant les trois domaines de l'école après les cours

- Évaluer collégialement le rythme et le volume de travail souhaitable

- Utiliser le cahier de textes comme un guide de travail, dans lequel sont consignés les notions de référence, les objectifs des exercices distribués et les consignes particulières pour les réaliser

- Élaborer une procédure d'information permettant de faire le lien entre la personne qui réalise l'accompagnement et l'enseignant responsable de l'élève en cours ou le professeur principal

- Différencier explicitement les tâches attendues des élèves: leçons pour mémoriser et structurer, exercices pour appliquer et s'entraîner, devoirs pour synthétiser,etc…

- Recenser les différentes approches pédagogiques mises en oeuvre

Quelques modalités d'aide à la réalisation des devoirs :

  • Méthodologie de l'apprentissage des leçons suivant les disciplines, lecture et reformulation des consignes, analyse des erreurs
  • Recherche documentaire et développement des accès aux savoirs, sélection et exploitation des informations
  • Utilisation des ENT, traitement de textes exploitations de logiciels
  • Modalités d'approfondissement pédagogique

→ La cohérence pédagogique et le parcours de l'élève

L'élève perçu dans sa globalité et dans sa spécificité fait ainsi l'objet d'un accompagnement individualisé, ce qui implique de fonctionner en groupes d'effectifs limités, au regard des activités proposées.

L'établissement élabore en fonction des besoins élabore un projet global et offre à tous les élèves un ensemble d'activités pédagogiques et éducatives articulées aux priorités de l'établissement.

Par exemple :

Aide aux devoirs : Concevoir l'aide aux devoirs d'une manière simple selon « un modèle pratique qui correspondrait à ce que chaque adulte cultivé entreprend pour aider ses propres enfants » : apprendre les leçons, comprendre les consignes, s'entraîner, appliquer, reproduire, chercher des réponses aux exercices demandés, rédiger, se préparer pour s'exprimer à l'oral. Encourager les réussites, partir des acquis pour favoriser l'estime et la confiance en soi nécessaire à tout investissement personnel dans les apprentissages.

Activités sportives : découvrir de nouvelles pratiques, développer la maîtrise de soi et le respect des règles collectives, éprouver le bien-être et l'équilibre dans la pratique sportive.

Activités artistiques et culturelles : élargir le champ de ses connaissances, pratiquer une activité artistique, s'approprier une démarche scientifique, réaliser une production.
Trouver dans l'activité artistique et culturelle l'occasion d'un épanouissement, d'une ouverture et d'un autre regard sur les apprentissages.

Le professeur principal en relation avec les autres enseignants peut alors cerner de façon plus individualisée les besoins de chacun et articuler cet accompagnement scolaire avec les autres actions ou dispositifs mis à la disposition des élèves : séquences d'aide et de soutien, P.P.R.E., activités sportives, ateliers artistiques, clubs, etc.…..

→ L'évaluation : efficacité, efficience, performance

Elle peut prendre différentes formes, ainsi que le recommandent les établissements déjà engagés dans le dispositif, qui ont retenu un certain nombre d'indicateurs :

Quantitatif :

  • Fréquentation
  • Nombre d'activités proposées
  • Volume et implication des personnels

Qualitatif :

  • Assiduité
  • Effets sur le comportement et la motivation des élèves
  • Effets sur le climat de la classe
  • Évolutions des compétences
  • Évolution favorable sur le processus de développement du projet de l'élève
  • Évolution des résultats scolaires
  • Dialogue au sein de l'établissement sur les devoirs proposés par chacun et harmonisation des pratiques

Quelques établissements par le biais d'enquêtes et de questionnaires ont constaté un taux de satisfaction important de la part des élèves et de leur famille et ont recueilli des témoignages d'élèves qui montrent de façon parfois émouvante à quel point le dispositif est utile et comment il peut changer le regard de l'élève sur l'école ainsi que son rapport au savoir.

Une fiche de suivi très synthétique établie pour chaque élève concerné peut permettre de suivre plus précisément son évolution en matière de résultats et de comportement. Cette fiche peut également faciliter la liaison entre les enseignants de l'élève et les différents intervenants de l'accompagnement

Les conditions matérielles juridiques et financières

L'inscription des élèves

L'adhésion et l'implication des familles, dès lors qu'elles sont demandeuses, est d'autant plus importante qu'elle constitue un lien de confiance avec l'école et garantit un relais éducatif pour motiver leurs enfants et faire respecter les engagements pris.

Les familles doivent être informées du dispositif, de ses différentes facettes et de ses objectifs ; une inscription doit leur être proposée.

Si les modalités d'inscription peuvent prendre des formes différentes, les règles de fonctionnement et les obligations des élèves doivent, à la suite d'un dialogue avec les familles, être clairement établies et appliquées. Le cadre choisi par chaque établissement n'exclut pas pour autant la souplesse et l'adaptation aux situations locales ou particulières. Des contrats, chartes, règlements ont été élaborés par un certain nombre d'établissements avec une certaine efficacité.

Le contrôle de l'assiduité et la surveillance des élèves

Lorsque l'élève est présent dans l'établissement ou hors de l'établissement pour toute forme d'activité pédagogique et /ou éducative, il reste sous la responsabilité du chef d'établissement qui a pour mission l'organisation, la surveillance et la sécurité des personnes.

La vérification des présences des élèves inscrits comme l'information aux familles en cas d'absence restent donc une obligation, conformément aux textes en vigueur.

Différentes procédures sont employées : appel par un AED comme à la première heure de cours, cahier navette …

Lors des sorties de l'établissement, notamment en cas de partenariat, les heures, lieux de départs et d'arrivées doivent être inscrits dans la convention ainsi que les procédures d'appel en début et fin d'activités. Des modèles de conventions seront mis à votre disposition par les services rectoraux et académiques.

Compte tenu du nombre de groupes, de la diversité des activités et de leur rythme cette organisation complexe n'est pas toujours aisée à mettre en place ; c'est pourquoi l'échange d'outils et la mutualisation des pratiques peut se révéler très utile.

La sécurité des personnes et des biens

Dans la mesure où ce service est mis en place par les services de l’Éducation nationale, il doit être considéré comme faisant partie intégrante du service public de l'enseignement. En conséquence les régimes de responsabilité applicables en cas d'accident sont les mêmes que ceux qui couvrent les autres activités scolaires. Ainsi, en cas d'accident, la responsabilité de l’État pourrait être engagée, soit sur le fondement de l'article L911-4 du Code de l'éducation, dans l'hypothèse où une faute d'un membre de l'enseignement est à l'origine du dommage, soit sur le fondement d'une faute dans l'organisation du service. S'agissant d'une souscription d'assurance, celle-ci est toujours recommandée dans la mesure où elle permet de couvrir les dommages pour lesquels aucune responsabilité de l’État ou d'un tiers n'est engagée (extrait circulaire du ministère adressée au DSDEN de l'Eure le 2 avril 2008).

La gestion financière

Tous les établissements concernés par ce dispositif reçoivent des moyens pour la mise en oeuvre alloués par l' IA DSDEN en regard du projet d'établissement. Cette dotation permet la rémunération des personnels engagés (HSE, Vacations) aux taux indiqués dans le tableau ci-joint.

Ressources utiles

→ Pour des compléments d'information, des précisions,des conseils, consulter :

  • Les sites nationaux du Ministère de l’Éducation nationale
  • Les sites académiques de l’Éducation nationale

Informations et préconisations pédagogiques par disciplines(espace « enseignements généraux ») :

- Espaces disciplinaires, et pour des informations plus spécifiques les espaces EPS, DAAC, MATICE
DAFPEN: htpp://www.ac-montpellier.fr/sections/personnels/formation-personnels
Formations académiques ou de proximité : établissements, bassins

CRDP et CDDP: espaces Documentation